DOSSIERS EPARGNE

Les alternatives au Livret A

Si il ne fait aucun doute que l'épargne est toujours une préoccupation majeure dans la population française, l'intérêt pour le livret d'épargne semble, lui, s'amoindrir. En effet, nombreux sont les Français ayant tourné leur attention vers des solutions d'épargne plus performantes.

Définir sa stratégie

Des baisses des niveaux rémunération du livret A se sont fréquemment produites au cours des dernières années, mais le nouveau taux atteint un creux historique. Les détenteurs actuels d'un livret A devraient conséquemment en arriver à se repositionner dans leur stratégie d'épargne au cours des prochains mois. Le livret A est-il toujours une bonne solution?

Il importe d'abord de noter que le livret A constitue un placement liquide et une méthode d'épargne pleinement sécurisée. Avant de vous engager dans un processus de restructuration de vos placements, il convient donc de peser le pour et le contre et de clarifier vos objectifs financiers avant de prendre une décision. 

Livret bancaire

Un super livret peut être une bonne solution de remplacement à brève échéance. Dans ce cas, des taux promotionnels, dits boostés, sont offerts de manière temporaire. Passée cette période de performance dopée, toutefois, la rémunération standard de ce type de livret n'est pas plus avantageuse que celle offerte par le livret A. Notez également que les taux offerts changent selon les institutions bancaires. Par contre, le plafond élevé, voire illimité du livret bancaire représente un avantage par rapport au plafond de 22 950€ du livret A.

Prêtez une attention particulière aux règles de fiscalité s'appliquant à ce type d'épargne. Contrairement au livret A qui est exonéré d'impôt, les intérêts tirés du livret bancaire sont soumis à l'impôt sur le revenu et aux prélèvement sociaux en vigueur. Cependant, si le montant des intérêts perçus au cours de l'année ne dépasse pas 2000€ et que votre foyer fiscal se trouve dans une tranche d'imposition sur le revenu marginale élevée, vous êtes admissible à une solution d'imposition forfaitaire fixée à 24%.

Les alternatives au livret A sont donc fiscalisées de façons variables et votre rémunération dépend du taux d'imposition de votre tranche de revenu. Veillez à prendre ce fait en compte avant d'agir.

Les livrets spécialisés

Certains foyer fiscaux peuvent profiter de livrets spécialisés suivant leur statut d'épargnant. Les jeunes, par exemple, disposent d'une option spécialisée (le livret jeune) et le Livret d'Épargne Populaire s'adresse aux ménages de statut modeste.

Les livrets spécialisés suivent cependant une courbe de rémunération liée à celle du livret A. Le livret jeune plafonne à 1600€ avec un taux de rémunération égal ou supérieur à celui du livret A. La rémunération du Livret d'Épargne Populaire, quant à elle, est indexée à celle du Livret A.

Le plan épargne logement

Le but visé avec le PEL étant à terme de réaliser un placement immobilier, il ne constitue pas un produit d'épargne de la même nature que le livret A. Pourtant, le plan épargne logement est de plus en plus populaire. En effet, il possède plusieurs atouts non-négligeables. Nécessitant une mise de départ minimale de 540€ par an (225€ lors de l'ouverture du PEL) et disposant d'un plafond pouvant atteindre jusqu'à 61 200€, le taux d'intérêt du plan épargne logement est actuellement de 1% brut et de 0,84% net (prélèvements sociaux, mais exonération d'impôt). Il s'agit d'un taux plus avantageux que celui proposé par le livret A... et à condition que le plan ne soit pas clôturé dans les deux ans suivant son ouverture, il est garanti jusqu'à l'échéance du contrat! Le plan épargne logement constitue donc une avenue intéressante si vous ne prévoyez pas devoir effectuer de retrait durant les deux premières années de votre contrat.

L’assurance-vie

Les fonds en euros continuent à susciter l'enthousiasme des épargnants à ce jour, ces derniers étant encouragés par la garantie du capital qu'il propose.

Dans le cadre d'un contrat pris pour une assurance-vie, un fonds en euros peut être utilisé en vue d'un placement à court ou moyen terme. Ceci est particulièrement vrai dans le cas d'une entente dont l'ancienneté s'étend sur une durée de huit ans ou plus : l'imposition sur le versement sera alors très basse. Par exemple, pour un versement allant jusqu'à 4600€ d'intérêts pour un individu seul, les prélèvements sociaux (15,5%) seront seuls applicables. Au-dessus de ce seuil, les versements sont assujettis aux normes progressives de l'imposition sur le revenu. 

La performance des solution d'épargne par le biais de contrats d'assurance-vie est cependant relative. En moyenne, le rendement de ces produits n'a en général pas dépassé les 3.5% et l'année 2017 tend à confirmer une tendance à la baisse. 

En bref, il existe des possibilités d'épargne sécurisée offrant des performances plus élevées que celle offerte par le livret A, le désavantage de ces solutions se situant la plupart du temps dans l'échéance du placement.

Comparatif des livrets
Nos derniers dossiers sur l'Epargne
Voir tous les dossiers Epargne