Plus d’un an après son lancement officiel, Orange Bank reste encore loin de ses objectifs fixés. Avec seulement 248 000 clients contre 400 000 escomptés en fin 2018, la néo-banque de l’opérateur téléphonique manque encore de quoi persuader davantage de personnes. En effet, plusieurs questions se sont levées face aux problèmes de décollage mitigé que rencontre cette banque mobile. On aimerait tous comprendre pourquoi un départ moins strict de la banque Orange. Est-ce un manque d’enthousiasme de la part du groupe Orange ? Ou alors ce retard est en rapport à une clientèle fidèlement rattachée aux autres banques ? Peu importe la cause de ce mauvais départ, un retournement de situation requiert de trouver les origines de ce décollage lent.

Un manque de confiance de la clientèle

Bien qu’Orange Bank ait annoncé l’arrivée de plusieurs nouveautés, les français n’ont pas été tenté par le désir de confier la gestion de leur argent à un opérateur de télécom. Lors d’un sondage mené avant le lancement officiel d’Orange Bank, environ deux tiers des Français interrogés ont répondu par une négation. Selon eux, le domaine des finances est un sujet complexe, qui demande à être traiter avec beaucoup de maturité et de pincette. C’est pourquoi la plupart des Français préfèrent opter pour une banque principale avec plus d’expérience, ce qui les éviterait au maximum les risques liés à la mauvaise gestion de leur finance. Malgré sa puissance dans les réseaux télécom, le groupe Orange reste encore loin d’une banque nouvelle génération.

Un départ peu prometteur

Avant même le lancement certifié de la banque mobile, plusieurs indices préméditaient une courbe plutôt plate. D’abord, on a eu l’annulation du lancement officiel des activités d’Orange Bank prévu initialement le 06 juillet dernier. Ce lancement c’est par la suite vu reporté pour plus de deux mois à cause du retard annoncé par Orange. En choisissant cette alternative, le groupe Orange a déçu les plus impatients de ses nombreux clients.

Ensuite, on a enregistré de nombreux bugs de l’application mise sur pied par Orange Bank. Notamment, des bugs au lancement de l’application avec des messages de confirmation qui n’arrivent pas, des ouvertures de compte difficile à cause des problèmes techniques…  Cette situation a conduit de nombreux abonnés d’Orange à porter des avis négatifs sur la crédibilité de la banque. Un autre problème qui a contraint les utilisateurs d’Orange d’aller voir ailleurs est le manque de flexibilité d’accession aux services bancaire. En effet, une panne de l’application bloque l’accès à la banque, car n’étant pas encore disponible en ligne.

Des concurrents hypers compétitifs

Bien que le lancement d’Orange Bank eu pour idée d’apporter plusieurs innovations dans le secteur bancaire, le potentiel marketing de ses rivaux n’était pas à négliger dans la prise de son élan. Il est à noter que le leader de la banque numérique en France n’est nul autre que Boursorama avec plus de 460 000 clients en 2018 suivie les néo-banques N26 et Revolut qui ont respectivement 400 000 et 300 000 utilisateurs. De plus, le lancement d’un tel projet par le groupe Orange nécessitait forcément plus d’expertise et un savoir-faire dont Orange Bank ne dispose pas encore.

Une mauvaise analyse des tendances du marché

Avant toute activité, il est important de mettre sur pied une bonne stratégie marketing dans l’optique d’éliminer la concurrence présente sur le marché. Pour ce faire, Orange Bank a commencé son projet avec de gros investissements. On peut par exemple citer la fameuse prime de 80 euros à l’ouverture de compte, l’objectif d’offrir tous les services bancaires dès le lancement de ses activités (crédit conso, livret d’épargne, etc.). Toutes ces défaillances stratégiques ont produit une baisse nette bancaire chez Orange de 41 % et a multiplié les pertes par 2. 

De nouvelles perspectives pour l’avenir

Bien décidé à s’imposer sur le marché numérique des banques en ligne, le géant de la téléphonie mobile a annoncé récemment la mise sur pied d’une intelligence artificielle capable d’alerter les usagers par anticipation, en cas de découvert bancaire. En effet, une telle promesse risquerait de faire pencher le choix de plusieurs Français vers une inscription à Orange Bank. De plus, inspiré par ses rivaux N26 et Revolut, Orange Bank offre aussi à sa clientèle l’opération de prêt sur smartphone. Cette offre donne la possibilité aux clients d’Orange de prêter entre 500 et 75 000 euros directement sur leurs smartphones sans se déplacer. Cet emprunt pourra être remboursé sur une période allant d’un à dix ans avec de nombreuses options permettant d’adapter les termes du contrat.

Sur le même sujet

Lire

L'article

Paypal autorise le transfert d’argent automatique vers le compte en banque Le March 24, 2019 à 21:00
Lire

L'article

ING Direct offre une prime de 80 euros entre le 28/02/2018 et le 03/04/2018 Le March 14, 2018 à 12:30
Lire

L'article

Les bonnes raisons pour changer de banque Le July 11, 2017 à 6:41