DOSSIERS BANQUE

Comment réduire ses frais bancaires ?

Les frais bancaires désignent toutes les actions de gestion d’une banque, en ligne ou traditionnelle, ainsi que les incidents de paiement. Aujourd’hui, plus d’un Français sur deux ne connaît pas le montant de ses frais bancaires : une tendance que la loi Châtel veut enrayer avec la diffusion, à chaque client, depuis janvier 2009, d’un document récapitulant le détail des dits frais, en fin de l’année.

Naturellement, la partie de ces dépenses relatives aux frais de gestion, est moins élevée, dans le cadre d’une banque en ligne, puisque Internet permet de réduire les coûts de fonctionnements. En 2010, ING ne comptabilisait que 76 € de frais bancaires, contre 241,97 € pour Boursorama Banque, la deuxième du podium.  

Mise à part ING, ces coûts varient entre 200 € et 300 € par an et par client, échelonnés, tout au long de l’année, sous forme de petits montants. Mais comment les réduire ?

1/ Eviter les frais d’impayés.

Malgré la volonté de transparence de la loi Châtel, ce chapitre est encore très nébuleux chez les banques en ligne ou traditionnelles. Sous couverts de plusieurs noms (commission d’interventions, intérêts débiteurs, etc.), il s’agit, dans tous les cas, de frais qui seront à votre charge. Prévoyez vos dépenses et veillez à conserver une somme substantielle de vos revenus mensuels sur votre compte.

2/ Diminuer le nombre de cartes de crédit

Ne multipliez pas les cartes au sein d’un même foyer : avec une carte au lieu de deux, vous diminuerez d’autant les frais inhérents à sa gestion et à son émission. Par ailleurs, de nombreuses banques facturent des frais pour le retrait d’argent dans les distributeurs automatiques des banques concurrentes. Veillez donc à retirer une somme plus importante, pour limiter les retraits hors de votre réseau bancaire.

3/ Etudier les packs   

La banque en ligne ou traditionnelle propose régulièrement des « packs » supposés avantageux, car ils contiennent un nombre important de services, qui, proposés à la carte, seraient beaucoup plus onéreux. Cependant, en regardant attentivement le détail du pack, vous constaterez des options inutiles. Entre les doublons avec votre assurance classique et les services inutilisés, il est intéressant de dresser la liste de ses besoins réels et de comparer les prix.

4/ Placer sur des comptes non imposés

Si vous avez un excédent d’argent à placer, faites le tour des placements classiques non imposés et surtout, sans frais bancaires – Livret d’épargne réglementé,  LDD, CEL, etc. - et vérifiez que vous avez atteint le plafond de chacun. Il est préférable d’opter pour ces solutions, au lieu de placer votre argent sur des placements spécifiques à votre banque, souvent assujettis à des frais et à l’imposition sur les intérêts.

Ainsi, un couple, possédant deux cartes et un compte commun, ne devrait pas dépasser les 200 euros de frais bancaires.

Aujourd’hui, la banque en ligne ou traditionnelle est tenue de respecter trois principes : l’information du client sur les frais bancaires, l’acceptation par le client des nouveaux tarifs - communiqués trois mois avant leur mise en place - et les contreparties en terme de services. Ces trois étapes ouvrent, pour chaque client, le droit de contester les frais bancaires.

Il ne faut pas oublier que vous êtes « client » de la banque : vous pouvez donc faire jouer la concurrence, si vous n’êtes pas satisfait de ses services, d’autant plus que la mobilité bancaire est désormais grandement facilitée.

Comparatif des banques en ligne
Nos derniers dossiers sur l'Epargne
Voir tous les dossiers Banque