DOSSIERS EPARGNE

L'ASSURANCE VIE

Définition

L’assurance vie est une assurance de personnes garantissant le versement d’une somme d’argent (capital ou rente) si un événement, lié à cette personne, survient. Il peut s’agir d’un décès, d’un accident ou d’une maladie. Les avantages fiscaux liés à ce produit d’épargne – ou produit d’épargne-retraite – font que ce placement est l’option choisie par un nombre de plus en plus important de personnes.
Il existe différents types d'assurance-vie :

  • L’assurance en cas de décès permet de verser un capital aux bénéficiaires du contrat après la mort de l’assuré.
  • L’assurance en cas de vie permet à l’assuré de toucher un capital ou une rente viagère s’il est toujours en vie, à une date ou échéance fixées par le contrat.
  • L’assurance « mixte » combine les modalités des deux assurances ci-dessus. Le capital est versé, soit au décès de l’assuré, soit à une date fixée au préalable.

Le souscripteur du contrat est libre de désigner le bénéficiaire de son choix. Il peut le mentionner dans le contrat d’assurance ou dans un testament, par exemple. L’avantage de la désignation du bénéficiaire par testament est le secret, avec aussi, la liberté d’en changer à tout moment.

Le régime fiscal de l’assurance-vie est très intéressant – surtout dans la conjoncture actuelle - et permet de bénéficier de nombreux avantages, même s’ils risquent de disparaître progressivement ou d’être plus limités. Aujourd’hui encore et sous couvert d’une multitude de restrictions, vous pouvez bénéficier d’exonération de droits ou d’abattement.

Le contrat d’assurance

Vous avez le choix  entre trois types de contrat :

  • le contrat en euros : rémunérateur uniquement en euro. Sans risque majeur.
  • le contrat en unité de compte : plus risqué, mais plus rémunérateur. Il s’appuie sur les valeurs boursières et n’offre aucune garantie d’épargne, dans l’absolu.
  • le contrat multi supports : parfaite combinaison ou compromis idéal entre la sécurité offerte par le contrat en euros et le rendement potentiel du contrat en unité de compte.

L’entreprise d’assurance (compagnies d’assurance, mutuelles, banques en ligne, etc.) doit obligatoirement mentionner, sur sa proposition, certaines mentions relatives à l’information du souscripteur : 
- les modalités de la renonciation 
- la valeur du rachat du contrat 
- les dispositions du contrat en termes clairs et précis 
- les nom, prénoms, date de naissance du ou des bénéficiaire(s) 
- l'échéance à laquelle pourrait être versé le capital ou la rente garantie.
Pour finaliser la souscription à l’assurance vie, il suffit d’effectuer un premier versement. Ensuite, vous disposez de 30 jours pour l’annuler, éventuellement. Sachez cependant que le contrat d’assurance-vie est résiliable à tout moment, il suffit pour cela de ne plus payer et de ne pas tenir compte des lettres de mise en demeure, envoyées par l’entreprise d’assurance.

Comment choisir votre assurance vie ?

Les très nombreuses offres du marché requièrent une étude minutieuse et éclairée. Il est opportun de bien comparer les critères suivants :

  • les frais (d’entrée, de gestion, etc.)
  • le rendement du fond euro
  • la solidité de l’établissement. Comme il s’agit d’une épargne au long terme, privilégier un établissement de bonne réputation
  • pour le rendement des fonds en unité de compte (actions et obligations) : bien évaluer la capacité réelle de l’établissement à générer des plus-values.

Quelques offres d’assurance vie

Ci-dessous figure une liste de quelques offres d’assurance-vie du marché actuel :

  • Fortuneo propose un versement minimum d’entrée de 500 €, sans aucun frais et un rendement 2011 de 3,75% net minimum.
  • INGDirect propose un versement minimum d’entrée de 1 000 €, sans aucun frais et un taux minimum garanti de 3.75% jusqu’à fin 2011.
  • Monabanq propose un versement minimum d’entrée de 1 000 €, sans  aucun frais et un taux garanti net de 3,75% jusqu’à fin 2011.